Saint-Pierre est une commune de Martinique incontournable avec des particularités dues à son histoire et à sa géographie. Ce voyage en bord de mer des Caraïbes fait découvrir à ses visiteurs des sites exceptionnels, une gastronomie exotique et une population avec une culture unique.

Coucher de soleil à Saint-Pierre en Martinique
Coucher de soleil à Saint-Pierre en Martinique

Avant de découvrir Saint-Pierre en Martinique par vous-même, surfons déjà virtuellement dans les dédales de cette ville française, une belle destination pour vos vacances…

Comment organiser son voyage à Saint-Pierre ?

Tout d’abord, quel est le meilleur moyen de se rendre à Saint-Pierre ? La piste la plus proche pour atterrir se trouve à 25 km à l’aéroport international Aimé Césaire, et pour les amoureux de la mer il est également possible d’accoster au Port de Fort-de-France également situé à 31 km de Saint-Pierre.

Les démarches administratives se bornent à présenter une pièce d’identité ou un passeport valides. Avant de partir, on n’oublie pas de vérifier que les vaccinations universelles sont à jour et par précaution on peut y ajouter le vaccin contre l’hépatite A. Pour le reste, comme dans toutes les communes françaises, on parle le français et la monnaie utilisée est l’euro.

Les bons réflexes pour un bon séjour

Plus le voyage est préparé en amont, plus le séjour a de bonne chance d’être réussi. Les deux principaux domaines à anticiper sont la location du logement et le mode de transport. Les hôtels ne sont pas légion à Saint-Pierre et séjourner chez l’habitant est l’un des meilleurs moyens de bénéficier d’un confort agréable.

Il est conseillé de réserver un hébergement par Internet sur des sites spécialisés tels que Antilles-Location. Il existe des habitations pour tous les budgets et toutes les envies, du studio meublé à la villa avec piscine. C’est également le moyen d’être au plus près des Pierrotains (ou Pierrotins) et Pierrotines qui sont particulièrement accueillants. Dans une optique similaire, la location d’une voiture avant de partir est fortement recommandée d’autant plus que le système de transport en Martinique n’est pas idéal.

Une ville idéalement placée

Saint-Pierre a une place stratégique en Martinique, situé au bord de la mer Caraïbes avec une plage de sable fin, à proximité de la mythique Montagne Pelée qui culmine à 1397 mètres et à quelques kilomètres de la trépidante ville de Fort-de-France. Ceux qui séjournent à Saint-Pierre ont donc le choix entre mer, plage, montagne et ville tout en restant dans une petite commune tranquille de moins de 4500 habitants et pleine de charme. Une rivière rafraîchissante, la Roxelane (appelée poétiquement rivière des blanchisseuses), traverse la ville et descend directement de la Montagne Pelée. Sa situation géographique lui permet de bénéficier d’un climat tropical avec peu de vent, ce qui en fait un lieu idéal de mouillage pour les bateaux.

Saint-Pierre, labellisé « ville d’Art et d’Histoire »

Première colonie permanente de la Martinique en 1635, la ville de Saint-Pierre va connaître une exceptionnelle évolution et devenir la capitale administrative de l’île. Son développement économique est basé sur l’industrie sucrière, le commerce avec les navires venant des quatre coins du monde grâce à son port mais malheureusement aussi au commerce des esclaves. Une bourgeoisie aisée s’installe à Saint-Pierre au 19ème siècle. Cette ville devient alors la capitale économique et culturelle de la Martinique. Elle bénéficie ainsi de toutes les commodités modernes, des infrastructures et des lieux culturels qui font que cette ville sera surnommée le Petit Paris des Antilles. Malheureusement, une grande partie de la ville va être détruite en 1902 par une éruption de la Montagne Pelée. Suite à cette catastrophe, Saint-Pierre ne retrouvera jamais sa magnificence d’antan mais reste tout de même l’un des sites incontournables de la Martinique.

La ville est d’une telle richesse que le Ministère de la Culture et de la Communication a labellisé Saint-Pierre en ville d’Art et d’Histoire en 1990, en faisant ainsi un site dédié au tourisme. On y trouve de nombreux monuments historiques et des vestiges exhumés suite à des fouilles archéologiques, la plupart datant de l’éruption de 1902 dont certains font l’objet de restauration.

Parmi les lieux à visiter on peut citer, entre autres, la cathédrale de Notre Dame de l’Assomption, la batterie Sainte-Marthe, les ruines de la Maison coloniale de la santé qui était le premier hôpital psychiatrique des Antilles et qui pratiquait une méthode particulière de soins assez moderne pour l’époque basée sur l’hydrothérapie mais aussi les ruines du théâtre construit sur le modèle du théâtre de Bordeaux avec son magnifique escalier, le cimetière du Fort…

Ce qu’il ne faut surtout pas rater à Saint-Pierre !

Deux curiosités sont à voir absolument : l’une est le cachot de Cyparis du nom d’un prisonnier qui fut l’un des seuls rescapés de l’éruption du Mont-Pelé grâce aux murs et à l’orientation de son cachot et l’autre est la distillerie Depaz pour tout connaître sur la fabrication du rhum.

Cachot de Louis Cyparis à St-Pierre
Cachot de Louis Cyparis à St-Pierre

Ceux qui aiment marcher ne seront pas déçus car il existe de très nombreuses ballades à faire à Saint-Pierre, à commencer par la Rue Mont-au-Ciel, le quartier du Centre, les plages de sable fin et bien sûr le sentier de la Grande Savane qui mène à la Montagne Pelée. Il existe deux musées principaux : le Musée volcanologique Franck Perret et le Centre de découverte des sciences de la Terre.

Pour les amateurs de plongée, il faut absolument aller voir les splendeurs sous-marines ainsi que les épaves de bateaux qui ont coulé suite à la « catastrophe » (la fameuse éruption de 1902 !). Et, bien entendu, un passage dans les restaurants de spécialités de la cuisine créole est nécessaire pour s’imprégner de la culture caribéenne et découvrir des plats typiques et succulents.